Entretien des cactus

Les cactus sont définitivement uniques et ce n’est pas un secret que cette famille de plantes fait fureur auprès des collectionneurs et amoureux de plantes à travers le monde avec leurs formes variées et leurs couleurs surprenantes. Ces plantes sont idéales pour les gens qui ont tendance à oublier quelques arrosages puisqu'elles se sont adaptées aux conditions extrêmes des déserts. Les cactus stockent des réserves de sucs ou de liquides dans leurs tissus dans le but de faire face aux périodes plus sèches. Bien que les cactus soient simples à entretenir, il y a quelques points importants à garder en tête afin de leur offrir un environnement favorable à leur développement.

Historique & origines
Environnement naturel
Entretien & conseils
Arrosage
Terreau
Empotage
Taille du pot
Floraison
Rusticité
Éclairage
Comestibilité
Toxicité
Espèces

Historique & origines

Historique des cactus

On retrouve plusieurs références aux cactus datant d'aussi loin que le XIVe siècle. Les cactus figurent sur les dessins et sculptures d’anciennes civilisations à travers le monde, comme les Aztèques au Mexique ainsi que les Moches au Pérou.

La nomenclature des Cactaceae a été très fluctuante à travers l’histoire. En effet, les différentes espèces que l’on connaît aujourd’hui n'existaient pas en Europe pendant l'Antiquité et sont arrivées en vagues progressives à compter de la « découverte » de l'Amérique.

L'intérêt pour les cactus pendant le XXe siècle a mené à des collectes excessives et au braconnage, ce qui a causé la disparition complète de certaines espèces dans la nature. Heureusement, on continue de retrouver et de découvrir de nouvelles espèces ou variétés tous les ans!

Environnement naturel

environnement naturel cactus

Avec plus de 2 000 espèces réparties en près de 139 genres différents, les cactus sont originaires de l’Amérique du Nord et du Sud, allant de la Colombie-Britannique et de l’Alberta jusqu’au Chili et en Argentine.

Le Mexique possède le plus grand nombre et la plus grande variété d’espèces de cactus à travers le monde. Les seuls cactus originaires de l’Ancien Monde sont des membres du genre Rhipsalis, présents entre autres en Afrique de l’Est, à Madagascar et au Sri Lanka.

Bien que quelques espèces de cactus habitent dans des zones tropicales ou subtropicales humides, la plupart vivent en région désertique et s’y sont adaptés à l’aide de caractéristiques uniques leur permettant de conserver l’eau et de survivre au soleil intense de ces régions.

Bien entretenir ses cactus : entretien & conseils

Qui n’a jamais entendu quelqu’un dire que les cactus n’ont pas besoin d’eau et sont d’excellentes plantes pour les débutants? Vous serez peut-être surpris d’apprendre que ceci est en partie faux et que l’un des facteurs les plus importants pour une collection en santé est un arrosage adéquat. Bien qu’il soit vrai que les cactus ne requièrent pas beaucoup d’eau et peuvent facilement tolérer un oubli ou deux, il est quand même important de bien connaître les besoins des différents types de cactus afin de leur offrir un environnement favorable à leur croissance.

À quelle fréquence doit-on arroser les cactus?

arrosage des cactus

Pendant la saison de croissance, généralement d'avril à la fin-septembre, nous vous recommandons d’arroser vos cactus seulement quand le terreau est sec, environ une fois par semaine. Ceci peut varier selon l’environnement et l’espèce de cactus, donc le plus important est de vous assurer de bien laisser le terreau sécher à 100% avant d’arroser à nouveau!

Pendant l’hiver, alors que la lumière diminue et que la température descend, les cactus entrent souvent en période de dormance. Si votre plante est dans une pièce fraîche entre 7 et 14 degrés, il est recommandé de ne jamais l’arroser (ou presque) pendant cette période qui se situe généralement d'octobre à mars.

L’arrosage des cactus tropicaux vs les cactus désertiques

Il existe plusieurs types de cactus qui viennent de différents endroits à travers le monde. On y retrouve plusieurs espèces qui proviennent d’environnements tropicaux ainsi que d’autres espèces qui proviennent d’environnements désertiques. La provenance est un facteur qui a un réel impact sur les besoins d’arrosage des plantes individuelles. De façon générale, les cactus désertiques requièrent un arrosage moins fréquent que les cactus tropicaux qui, eux, requièrent un arrosage plus régulier. Il est donc primordial de bien connaître les besoins des cactus de sa collection afin de leur offrir un arrosage adéquat.

Les différentes méthodes d’arrosage pour les cactus

Méthode par bassinage

Cette méthode consiste à laisser tremper les plantes en pot (troué) dans une bassine d'eau. Il est important de s'assurer que la plante ne soit pas en contact direct avec l'eau. Retirez le pot de la bassine dès que le terreau en surface devient humide et laissez égoutter la plante. Assurez-vous de ne pas laisser la plante dans l’eau trop longtemps afin d’éviter les risques de pourriture au niveau des racines.

Avantages

  • Réhydratation complète du terreau;
  • Création de canaux pour le passage de l’eau;
  • Permet à la plante de boire ce dont elle a réellement besoin;
  • Meilleur développement du système racinaire;
  • Évite la pourriture au centre de la plante qui pourrait être occasionné à cause de l’accumulation d’eau (par exemple : lorsqu’on arrose un cactus qui pousse en grappe comme un sulcorebutia.)

Inconvénients

  • N’évacue pas l’excédent de sel minéraux dans le terreau;
  • Prend plus de temps pour l’arrosage;
  • Nécessite plus de manipulations.

Méthode d’arrosage par le haut

L’arrosage par le haut est une méthode plus familière mais qui requiert quand même une attention particulière. Lorsque vous arrosez votre plante, assurez-vous d’attendre que l’eau s’égoutte par le bas de votre pot troué. Si votre pot n’a pas de trou, il serait bénéfique pour vous de considérer transplanter vos plantes dans des pots troués afin de prévenir des problèmes éventuels.

Attention : Il est important de ne pas mettre de l’eau directement sur le cactus au risque de tacher ou de faire pourrir la plante si la circulation d’air n’est pas adéquate.

Avantages

  • Arrosage plus rapide;
  • Permet d’évacuer l’excédent de sel;
  • Offre une meilleure fertilisation.

Inconvénients

  • Possibilité d’arroser la plante et d'augmenter le risque de pourriture si l’eau reste en contact avec le cactus trop longtemps;
  • Ne permet pas de bien arroser la totalité des racines;
  • Nécessite une bonne aération.

Choisir le meilleur terreau pour le développement des cactus

Selon le type et l’espèce de cactus, les besoins au niveau du terreau peuvent varier. De façon générale, un mélange à cactus régulier peut être aussi efficace qu’un mélange maison. Si vous voulez offrir un environnement adapté à un type de cactus spécifique, nous vous recommandons de mélanger votre terreau vous-même afin de le personnaliser à vos besoins. 

Terreau pour les cactus désertiques

Un bon terreau à cactus désertique commence avec une base de 30% de terreau à haute porosité. On y ajoute ensuite environ 50% de pierre ponce et 20% de perlite afin d’améliorer le drainage. Il est aussi possible de commencer avec 40% de terreau et 60% de pierre ponce et perlite selon vos préférences.

Terreau pour les cactus épiphytes

Le terreau à cactus épiphyte quant à lui commence aussi avec une base de 30% de terreau à haute porosité. On y ajoute ensuite environ 50% de pierre ponce et 20% d’écorce afin de créer un terreau offrant un excellent drainage avec plus de matière organique.

L’empotage : comment transplanter un cactus?

empotage des cactus

La majorité des cactus sont vendus dans un terreau qui n’est pas adéquat. Pour le rempotage, il est préférable de choisir un pot en terre cuite du même format ou plus large que haut (voir la section suivante pour apprendre comment bien choisir son pot).

Voici les étapes pour un empotage réussi :

  1. Assurez-vous que le pot choisi possède un trou de drainage;
  2. Humidifiez légèrement votre terreau avant son utilisation pour éviter les particules volatiles dans l’air;
  3. Déposez un peu de terreau au fond de votre pot. Il n’est pas nécessaire d’ajouter une couche de drainage sauf lorsqu’il s’agit d’un gros cactus ou pour ajouter du poids à votre pot;
  4. Retirez le cactus à l’aide d'un journal plié ou d’une paire de gants à triple couche afin d’éviter de se piquer et d'être capable de bien le positionner au milieu du pot. Il est aussi possible de l’enrouler de tissu en laissant du surplus pour créer une poignée;
  5. Remplissez l'espace restant autour de la motte avec du terreau et compactez légèrement;
  6. Attendez environ 7 jours avant d’arroser votre cactus avec une eau à température ambiante. Ceci permet de laisser les racines cicatriser et d'éviter la pourriture.

    Choisir la bonne taille du pot

    pots pour cactus

    La taille du pot est un élément important à prendre en compte lors de l’achat de votre plante car elle influence sa croissance. L’idéal est d’acheter le pot pour le rempotage en même temps que la plante pour éviter d’acheter un pot de mauvaise dimension. La taille du pot va donc dépendre de la taille de la plante et il faudra se baser sur les deux éléments suivants :

    Le diamètre du pot

    Les cactus et une grande majorité de succulentes n’ont pas besoin d’un grand espace en largeur pour grandir et être en bonne santé. Ce critère n’est donc pas prioritaire. Arrangez-vous quand même pour garder un espace d’un pouce autour de la base du cactus pour qu’elle puisse bien se développer.

    La profondeur du pot

    Il faut toujours se renseigner sur la profondeur des racines avant de choisir un pot pour cactus. Il faudra prévoir quelques centimètres de terre supplémentaire en dessous des racines afin d’aérer la plante. Si le seul pot disponible est trop profond, il est possible d’ajouter du gravier au fond du pot afin de diminuer la quantité de terreau et d'augmenter la vitesse à laquelle le terreau pourra sécher.

    Le trou de drainage : un détail super important

    L’idéal est de toujours utiliser un pot avec un trou d’irrigation. Si jamais vous souhaitez tout de même planter dans un cache pot de céramique sans trou (plus beau, mais plus risqué pour la santé de vos plantes), vous pouvez en percer un avec une mèche prévue à cet effet. Assurez-vous d'avoir toujours de l’eau qui coule pendant le perçage pour éviter de casser votre cache pot par la friction. Vous pouvez aussi faire un mélange encore plus drainant pour vous assurer que le surplus d’eau s’évacue plus vite; par contre vous devrez arroser plus souvent.

    La floraison et la fertilisation des cactus

    floraison des cactus

    Les cactus sont généralement reconnus pour leurs épines et leurs formes variées, mais saviez-vous que la majorité des cactus produisent aussi des fleurs surprenantes dans une grande variété de couleurs? La plupart des cactus fleurissent suite à une période de dormance, qui est nécessaire pour l’épanouissement de ces plantes.

    Pour démarrer la floraison et permettre à votre cactus de fleurir, il est donc nécessaire de créer un « choc thermique » dans le but de recréer son environnement naturel. Ce choc thermique, dans la nature, se produit souvent vers le mois d’avril et signale le début de l’été. Il est souvent accompagné d’une abondance de lumière et indique à la plante qu’il est temps de se reproduire. À ce moment de l’année, on remarque aussi une accélération au niveau de la croissance des cactus, ce qui signifie qu’il est important d’appliquer de l’engrais plus fréquemment.

    On retrouve plusieurs espèces de cactus présentant une floraison diurne (de jour) et une floraison nocturne (de nuit). Assurez-vous de bien connaître les types de cactus de votre collection afin de leur offrir un environnement adéquat.

    La rusticité : est-il possible de garder des cactus à l’extérieur à l’année?

    rusticité des cactus

    En général, les cactus sont extrêmement résistants à la chaleur car ils proviennent de régions désertiques à travers le monde. Cependant, dans ces zones, les températures peuvent aussi descendre très bas la nuit, et particulièrement l’hiver où il peut même neiger. Certaines espèces, en fonction de leurs origines et avec la bonne protection, peuvent donc résister naturellement à des températures très froides, parfois glaciales.

    Quand les cactus sont en période de dormance, leur métabolisme descend afin de leur permettre de survivre pendant les périodes plus froides, en attendant leur période de croissance. C’est pour cette raison que la plupart des espèces ne doivent presque pas être arrosées durant cette saison.

    Liste d’espèces de cactus tolérant entre -20C et -35C (Zone 5a / 5b)

    • Coryphantha vivipara (ou Escobaria vivipara) (-20 °C)
    • Escobaria missouriensis (-20° C)
    • Escobaria sneedii (-20 °C)
    • Escobaria robbinsiorum (-20 °C)
    • Echinocereus reichenbachii var. baleyi (-23 °C)
    • Echinocereus triglochidiatus (-25 °C)
    • Echinocereus viridiflorus (-25 °C)
    • Echinopsis chamaecereus (aussi appelé Chamaecereus silvestrii ou Lobivia silvestrii) (-20 °C)
    • Opuntia cymochila (-25 °C)
    • Opuntia fragilis (-25 °C)
    • Opuntia humifusa (-25 à -35 °C)
    • Opuntia polyacantha (-35 °C)
    • Pediocactus peeblesianus var. fickeisenii (-25 °C)

    Offrir le type d’éclairage idéal à vos cactus

    éclairage des cactus

    Afin de permettre à la plante de modifier les substances chimiques contenues dans le sol en éléments nutritifs assimilables, il est primordial d’offrir une lumière adéquate à vos cactus pendant leur période de croissance (généralement de mars à octobre). Dans le cas où un cactus ne reçoit pas une bonne luminosité, il commencera à pousser de façon étiolée. Son espérance de vie sera alors réduite et il finira malheureusement par mourir d’inanition.

    Plusieurs facteurs peuvent faire en sorte que la lumière disponible pour vos cactus ne soit pas assez intense pour leur offrir un développement optimal. N’oubliez pas qu’en fonction du type de fenêtre et de l’orientation de votre maison, il y a beaucoup moins de rayons qui passent que l’on peut croire. Ceci est souvent courant dans les constructions neuves qui utilisent des fenêtres à triple épaisseur, avec gaz et pellicule anti UV. Dans ces cas, nous recommandons toujours d’ajouter une lampe d’éclairage artificiel.

    Certaines espèces de cactus nécessitent moins d’éclairage que d’autres. Il est donc important de bien connaître les types de cactus de votre collection afin de pouvoir adapter l’éclairage en fonction de leurs besoins.

    Plein soleil (lumière directe)

    La majorité des cactus du désert supportent sans difficulté de longues périodes de plein soleil. Placez-les sur le rebord de votre fenêtre ensoleillée plein sud, dans une serre ou sous une lumière artificielle DEL. Il est important de toujours bien acclimater les plantes si vous comptez les sortir à l'extérieur pendant l’été afin d’éviter les brûlures qui pourraient survenir.

    Mi-ombre (lumière tamisée ou indirecte)

    Il existe aussi plusieurs espèces qui poussent à l’abri des buissons et des petits arbustes dans les zones arides. Ces plantes apprécient généralement une ombre légère et demandent à être abritées du soleil de la mi-journée. Parmi ces espèces, on retrouve plusieurs cactus épiphytes.

    Exemple : Epiphyllum

    Ombre

    On retrouve certaines espèces qui tolèrent l’ombre, mais à court terme. Par contre, on remarque souvent que ces plantes commencent éventuellement à croître en orgueil (étiolement).

    S’adapter à la période de dormance

    Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les cactus ont besoin d’une période de dormance. Nous recommandons de faire hiverner vos cactus dans une pièce où la lumière est tamisée, avec une température constante entre 5-10 degrés et peu humide. Il est souhaitable d’avoir un minimum de lumière pendant cette période car même si les plantes ne se nourrissent pas et ne boivent pas pendant leur repos, elles continuent à faire la photosynthèse minimale à leur survie. Grâce à ce processus, vos cactus seront plus forts et vigoureux, vous donneront une floraison magnifique le temps venu et auront aussi une durée de vie plus longue.

    Attention : Il faut toujours effectuer des recherches sur le cycle de chaque cactus car leur période de dormance et leur besoin en lumière peut différer d’une espèce à l’autre.

    La comestibilité et les fruits des cactus

    comestibilité des cactus

    Il existe plusieurs espèces de cactus qui sont non seulement comestibles, mais sont aussi reconnues pour leurs fruits uniques aux saveurs exotiques.

    Le Pitaya (Fruit du dragon)

    Le Fruit du dragon, également connu sous le nom espagnol de pitaya ou pitahaya est le fruit du Selenicereus undatus. Ce fruit exotique présente une saveur tropicale qui rappelle la pastèque. De plus, sa teneur élevée en fibres en fait un aliment diététique approprié et vous offre un grand nombre de vitamines et de bienfaits.

    Le Cactus à la pomme péruvienne (pomme du Pérou)

    Le Cereus peruvianus, également connu sous le nom de cactus à pommes du Pérou, est reconnu pour son apparence haute, en colonnes et qui nécessite peu de soins. Son fruit est sucré et légèrement acide rappelant le goût de l’abricot. Il offre également une belle texture croquante et une excellente valeur nutritive.

    Le cactus orgue (Organ Pipe Cactus)

    Le Stenocereus thurberi, communément appelé cactus orgue, est une espèce native du Mexique et des États-Unis. Les fruits de cette plante ont une saveur douce avec une texture succulente.

    Le figuier de Barbarie (Cactus de Figue de Barbarie)

    Les figues de Barbarie sont le fruit provenant du Opuntia ficus-indica, un cactus originaire du Mexique. Lorsqu'elles sont crues et vertes, les figues de Barbarie ont un goût tropical. Une fois qu'elles mûrissent et deviennent rouge-orangé, elles ont une saveur douce et sucrée.

    Le cactus saguaro

    Le fruit du Saguaro provient du Carnegiea gigantea et a un goût sucré et subtil, qui n'est pas aussi fort que celui des figues de Barbarie. Originaire du Mexique, ce cactus est la seule espèce du genre monotypique Carnegiea.

    Quels sont les cactus toxiques?

    toxicité des cactus

    Bien que certaines plantes de cactus soient comestibles, il existe plusieurs espèces de cactus qui sont toxiques et impropres à la consommation.

    Voici 3 types de cactus qui ne sont pas comestibles :

    • Le cactus peyotl (prononcez « peyote ») contient plusieurs alcaloïdes, dont la mescaline;
    • Le cactus de San Pedro contient un grand nombre d’alcaloïdes, dont la mescaline;
    • Le cactus torche bolivienne est toxique et contient plusieurs alcaloïdes qui peuvent causer un effet psychédélique.

    Nos espèces de cactus favoris

    Cereus forbesii "Spiralis"

    Le Cereus forbesii "Spiralis", est un cactus cierge qui a été nommé d'après sa forme unique et particulière, l'amenant à tourner sur lui-même à mesure qu'il grandit de sorte à former une « spirale ». Lorsqu'il fleurit, ce grand cactus développe de grandes fleurs voyantes, ce qui en fait un ajout bienvenu dans toute collection de plantes.

    Cereus Forbesii "Spiralis"

    Hildewintera colademononis

    Hildewintera colademononis est un cactus épilithique, ce qui veut dire qu’il pousse sur les surfaces rocheuses. Ce cactus est souvent surnommé le cactus « queue de singe » à cause de sa forme et de ses longues épines douces qui rappellent l’allure de cheveux ou de poils.

    Hildewintera colademononis

    Sulcorebutia rauschii “Violacidermis”

    Le ​​Sulcorebutia rauschii "Violacidermis" est un petit cactus reconnu pour sa couleur unique qui peut varier de vert-violet à un mauve vif en plus d'être recouvert de petites épines noires très courtes.

    Sulcorebutia rauschii "Violacidermis"

    Tephrocactus geometricus

    Le Tephrocactus geometricus est un cactus compact qui présente des segments de tige globuleux variant du violet au bleu-vert en fonction de son exposition au soleil. Généralement sans épines, certains spécimens peuvent présenter des épines sporadiquement.

    Tephrocactus Geometricus